Communiqués


Communiqué du 02 Aout 2017

Droit de reponse de l'association "Pasteur le bien vivre"

CLIQUEZ



Communiqué. 19 Avril 2017

Je suis un peu partagé et surpris sur le rassemblement hier à Garibaldi à l'appel du centre LGBT de Nice. Défendre et surtout condamner les actes absolument barbares de Tchétchénie est une raison de se motiver y compris en organisant un rassemblement. Mais de nombreux homos que je connais ont fait le choix de ne pas venir. La raison en est simple il n'ont pas souhaités être associés à un rassemblement en présence de parlementaire et d'élus soutenant François Fillon. En effet les propos et la porte ouverte de ce candidat vers l'organisation Sens Commun n'est pas compatible avec eux. Je respecte évidement ce choix que je partage d'ailleurs à titre personnel. Tout ne peux pas être accepter au prétexte de défendre des hommes qui eux-mêmes se battent contre les thèmes et théories les plus absurdes défendus par François Fillon. Il eut été à mon sens plus utile de marquer une vraie différence en proposant aux élus proches de François Fillon et sens commun de ne pas être présents et pourquoi pas de lire un message.

Rudy Salles soutien de François Fillon de la première heure, pour ne citer que lui, n'aurais jamais dû être la hier. Car on ne peut pas soutenir ceux qui vilipendent les homosexuels d'un côté via François Fillon et sens communs et venir les soutenir par simple calcul électorale le lendemain et s'afficher au milieu d'eux sans que cela ne pose le moindre problème.

Un rassemblement d'hommes et de Femmes qui se retrouvent autour d'une action commune pour défendre d'autres hommes et femmes persécutés ne doit pas, à mon sens, autoriser la présence de personnes qui ne partages pas, par leurs soutiens à des idéologues conservateurs, des valeurs pour lesquelles des combats sont menés.

Rudy salles, vétéran politique depuis 30 ans soutien François Fillon et sens communs. Le 12 février 2013 il a voté contre le mariage pour tous. Souvenez-vous en...

Nd 


*Communiqué*

01/07/2016

La passivité face à l'abstention, au vote Front national et à la droitisation de la société est un danger qui risque de nous marquer pour plusieurs années. Je refuse les renoncements face aux inégalités sociales, à la dégradation environnementale, aux discriminations et à l'affaissement démocratique. Je refuse la paralysie de nos institutions.

Je n'accepte pas que la menace du FN, le risque terroriste et l'état d'urgence permanent servent de prétexte pour refuser de débattre des défis extraordinaires auxquels notre société est confrontée.

Il n'y a pas de fatalité à l'impuissance politique. La France est riche de son énergie vitale et de ses talents qui aspirent à forger un avenir bienveillant.

Je veux faire de la prochaine élection présidentielle la conclusion d'un débat approfondi qui est passionnément désiré et attendu dans le pays. Je veux du contenu, des idées, des échanges exigeants.

Si Francois Hollande ne se représente pas alors cette primaire de la gauche, du centre gauche et des écologistes, est la condition sine qua non pour qu'un candidat représente ces forces à l'élection présidentielle en incarnant le projet positif dont la France a besoin pour sortir de l'impasse. Elle est l'opportunité de refonder notre démocratie.

Je participerai dans la mesure du possible aux débats qui seront organisés pour la nourrir.

ND


16/04/16

A l'occasion de mon mariage il y a un an je participais à une emission bien connue sur TF1. Au dela de l'aspect ludique et joyeux, j'ai voulu faire passer un message fort sur l'egalité et la vision du monde dans lequel je veux vivre. Comme souvent la gauche, à différentes époques, est à l'origine de grandes reformes sociales majeures qui font que ce pays peut grandir et etre fier. Je ne fais pas parti des pessimistes, des aigris voir des revanchards. Je n'ai pas de temps a accorder aux commentaires qui détruisent plutot que construisent et je sais reconnaitre dans ce quinquennat ce qui a été essentiel de ce qui etait moins pertinent. Je suis reconnaissant au president Hollande d'avoir, contre beaucoups, y compris parfois dans son camp, tenu bon sur le mariage pour tous. Et je suis tout sauf amnésique. Choses dites..


Interwiew 


13/04/16


J'ai rejoint, il y a peu, la plateforme « Nice au Cœur » autour des élus PS et EELV, des responsables politique du MRC et de l'UDE, des associatifs, des syndicalistes, des républicains et des citoyens. J'accompagne cette volonté de progrès et d'engagements par mon soutien et mon adhésion au mouvement « En Marche » créer par Emmanuel Macron, parce que c'est au niveau national une logique complémentaire qui vise à fédérer ceux qui veulent que ça bouge au delà des organisations politiques. Il est plus que nécessaire aujourd'hui de repenser la politique et sa façon de l'exercer. Emmanuel Macron à une vision juste et lucide de notre pays sans apriori ni esprit négatif. Il à l'envie, les idées, l'énergie et la compétence. Il m'apparaît aujourd'hui comme un homme pragmatique, loin de la politique politicienne le tout sans pour autant renier ceux qui lui ont faits confiances et qui comptent sur lui. Il est porteur d'un véritable esprit positif et humain. C'est l'essence même de mon combat quotidien.